Cerf de Fer...

août 1861 - Paris

C'est ce très mystérieux "blason" que les seigneurs de la vapeur ont choisi pour représenter l'organisation, la confrérie, le syndicat qui vient d'être fondé en grande pompe à Londres. Une fête gigantesque sur une plateforme artificielle supportée par des barges à vapeur sur la Tamise a eu lieu la semaine dernière. Le Cerf qui brame a été choisit, dit-on, pour évoquer la toute puissance de ces " Seigneurs " et le bruit de leurs usines. A eux seuls, ces très puissants industriels contrôlent la majorité des usines de l'Empire Britannique et recruteraient d'ores et déjà parmi les industriels européens. Ce groupement est vu d'un très mauvais œil par la Reine mais aussi par les différents chefs d'états européens. Personne ne connaît leur loyauté et les soupçons se font de plus en plus lourd qu'ils sont en train de constituer une pseudo-aristocratie fidèle à la seule accumulation de richesse. Disraëli (le ministre des finances de la Reine) vient de prononcer un discours très violent à leur encontre. Lord Peter Asmouth (the midland factory trust) serait à la tête de cette organisation. ../..
Emblème des Seigneurs de la Vapeur

Pris par une suspecte épidémie de Choléra, les membres du club Objectif 1900 sont hospitalisés. Elmer conduit une expérience d'analyse de fluide grâce à sa machine sur le Comte. L'expérience tourne mal et le Comte s'enfuit. Proche de l'hôpital plusieurs meurtres sauvages ont lieu, le Comte est suspecté par l'Inspecteur Boutardieu et objectif 1900 mène l'enquête.

Étrange contagion

Après les affres des guerriers du futur, nos aventuriers du club objectif 1900 sont tous assaillis par une étrange maladie qui leur tenaille le pasteur dans son laboratoireventre, leur donne de fortes fièvres et les affaiblit beaucoup. De fortes diarrhées et une déshydratation aigue accompagnent cette affliction étrange. Elmer diagnostique immédiatement la maladie (choléra) qui a ravagé l'Europe dans les années 30 puis 50 et propose à tout le monde de se rendre à l'hôpital. Elmer qui est en pointe sur le sujet explique que les maladies contagieuses ne peuvent se résorber sans isolement et propose de se remettre aux bons hospices du Professeur Glück bon ami d'Elmer et fervent défenseur des théories de Pasteur.
Toute notre vaillante équipe souffre de la maladie, sur les conseils de Doudou, elle absorbe de multiples décoctions … et son état se stabilise mais Elmer a insisté pour que des soins soient prodigués dans un pavillon ultramoderne qui a été construit sur le site du futur hôpital Trousseau.

La machine infernale

C'est dans ces conditions qu'Elmer propose d'utiliser sa machine pour comprendre comment les esprits de ses amis communient dans la maladie, la séance est organisée après le dîner. Elmer a passé la journée entière à règler sa machine et est fort satisfait.

Une vision collective

Dès l'allumage de la machine, Elmer commence à voir des choses étranges :
" Seringue - blouse - chevelure courte - grande femme -"
Pour la première fois, la machine permet à Elmer de ressentir des mots et des images; jusqu'alors, les interprétations des signes de la machine étaient basées sur l'analyse de lacouleur et de la forme des arcs électriques.

L'expérience de trop ?

Le Comte Gorowski se prête à l'expérience d'analyse des fluides mentaux. Tout se déroule normalement, ambiance électrique, crépitements et odeurs d'ozone quand la machine semble s'emballer… l'expérienceLes arcs électriques grandissent et se concentrent autour de la tête du Comte, ils forment une couronne de jets lumineux qui sortent de sa tête… le comte à l'air complètement hagard.
Les yeux du Comte s'injectent de sang et sont exorbités, ils deviennent très mobiles ; ses mains se crispent, son corps est agité de soubresauts puis il se lève… Sa posture d'ordinaire si droite est voûtée, il semble prêt à bondir. Il dévisage les présents puis part en courant vers la fenêtre qu'il traverse. Arrêté par les barreaux, il s'en prend à eux avec hargne en roulant des regards menaçants…

Confusion générale

Elmer est hypnotisé par sa machine, le Comte a perdu l'esprit, tout le monde est médusé puis…
Doudou, le capitaine et Albert tentent d'arrêter le Comte qui se débat avec les barreaux de la fenêtre, Lucien sort son arme de la table de nuit, Charles Henri lui demande de la ranger… dans la confusion, après quelques bonnes ruades, le Comte réussi à franchir la fenêtre…
Pendant ce temps, Elmer est pris de folie, il se met à hurler " Au Feu ! " et se précipite contre la porte.
Charles Henri essaie de l'arrêter puis tente de défoncer la porte pour sortir…
Albert se coince entre les barreaux de la fenêtre et est dégagé par Doudou, Lucien se précipite sur la machine pour l'éteindre et finit par jeter sur elle une couverture. L'infirmière de garde est fermement écartée du chemin par le Capitaine qui, suivi d'Elmer, de Lucien et de Doudou s'élance dehors.
Là, ils rencontrent des gardiens de l'Hôpital.

L'escapade

Pendant ce temps le Comte s'enfuit du pavillon, il rencontre un infirmier du pavillon voisin qui essaie de l'arrêter et est renversé… Il se dirige ensuite vers la sortie et, des ouvriers attelés à la construction essaient de le ceinturer: un a le nez cassé et l'autre a pris un méchant coup de pied dans les tibias. Malgré des tentatives organisées par le Capitaine pour encercler le comte, celui-ci parvient à s'enfuir en sautant au dessus de la canne adroitement lancée par Albert.
S'ensuit une poursuite dans le quartier, des piétons sont renversés, de chevaux arrêtés, des hurlements poussés … le Comte court toujours.
Repéré dans l'entrée d'une cour, le Comte monte dans les étages suivi par nos toujours vaillants membres d'Objectif 1900 qui se sont fort bien remis de leur accès de choléra. Dans les étages, ils pénètrent chez un particulier qui vient de voir passer le Comte… il aurait traversé la fenêtre du second étage pour se retrouver dans la cour ! Après avoir vérifié qu'il ne s'agissait pas d'une supercherie, les poursuivants descendent dans la cour… Le comte a disparu. Même pas une trace de sang ?

Pavillon des maladies contagieuses

Dépité, secoués, nos convalescents retournent vers l'hôpital mais les séquelles de l'étrange phénomène continuent… Lucien et Charles-Henri en viennent aux mains à propos du revolver de Lucien; Doudou s'inquiète de la disparition, Albert se demande ce qui va encore arriver ? Le professeur Glück sermonne tout le monde à propos du respect de la quarantaine et propose des calmants pour passer la nuit en attendant de retrouver le Comte.

Surprises matinales

Le Comte réapparaît rasé de frais, changé, en pleine forme et ne se souvient de rien…
Il est bientôt suivi par l'inspecteur Boutardieu de la police judiciaire qui mène l'enquête, il voudrait entendre le Professeur Gluck et le Comte Gorowski. Il demande au comte de se tenir à carreau comme si c'était un petit truand et en le tutoyant !!
Après avoir retrouvé son calme, la lecture des journaux du matin est édifiante…

LES FAUVES SONT LACHES DANS LA VILLE

Edmond Choupard et une patrouille de police ont été massacrés par des fauves sur le court de Vincennes… Leurs cadavres mutilés ont été retrouvés par des promeneurs. Edmond Choupard, connu pour ses amitiés avec les Seigneurs de la Vapeur revenait d'une partie de Bridge avec des amis quand il a rencontré son destin… Ils auraient été tués par des lions en plein PARIS !!

Soupçons

Boutardieu suspecte le Comte qui a fait preuve de violence et n'était pas au pavillon la nuit des crimes. Cet assassinat rappelle à Lucien celui d'un Seigneur de la Vapeur qui a eu lieu à Londres peu de temps avant.

Thomas Rove (membre éminent des seigneurs de la vapeur) a été assassiné de bien étrange manière, il aurait été dévoré par des fauves… En plein LONDRES !!

Objectif 1900 mène l'enquête

Le professeur Glück obtient un accès à la morgue pour voir les cadavres.
En les inspectant, les 3 ont été ravagés par des griffures énormes. De plus près, les deux policiers ont la nuque brisée… Par prélèvements Lucien retrouve des bouts de bois et de métal ainsi que des poils de fauve ! Pour Doudou cela ne ressemble pas à une attaque de fauve (ils ne s'acharnent jamais sur des animaux morts). Autre fait curieux, les policiers semblent avoir moins saigné de leurs blessures que le pauvre Edmond Choupard.

Une visite étonnante

Sébastien Choupard, jeune détective qui n'aimait pas particulièrement son père ni les affinités de celui-ci avec les Seigneurs de la Vapeur arrive au Club. Il traite cette organisation de pirates des temps modernes. Il est intelligent et armé, il a entendu parler de Lucien qu'il admire beaucoup. Son enquête lui fait penser que ce sont tous les amis d'Edmond Choupard qui sont menacés et en premier lieu Philippe Dieuleveult qui est aussi extrémiste que lui et veut implanter les "seigneurs" partout en Europe même si il faut s'allier avec les constructeurs des forteresses terrestres de Bismarck.
Charles Henri sait ce que c'est mais était persuadé que c'était un secret défense !

Qu'est ce que le danger ?

Après une édifiante discussion entre le Comte et Charles-Henri qui veulent détruire la machine d'Elmer réputée "trop dangereuse", ce dernier leur explique qu'elle l'est moins que leurs armes et le sujet s'arrête là !

-Le Club décide d'envoyer un message à Adhémar Collet qui pourra leur rendre visite demain matin.-

La suite de l'aventure dans "Tigres de chair" ../..