Maximilien Bonnet

L’enfance

Le jeune MaximilienNé Maximilien Bonnet d’une mère russe Alexandra Gorowski et d’un père français Edouard Bonnet. Maximilien s’enrôle dans l’armée.


Le Projet «assassins»

Son caractère violent et son ascendance russe en font un candidat idéal pour le Projet « assassins ».
Il est choisit avec plusieurs autres soldats pour former un corps d’élite destiné à infiltrer les lignes ennemies et effacer certaines éminences grises adverses.
Le projet « assassins » a pour objectif de créer une armée de soldats capables de tuer de sang froid en toute circonstance. Maximilien subit alors une série d’expérimentation et devient Myno.
Champs de bataille Une fois les premiers «éléments» produits, ceux-ci sont envoyés au front pour les tester au combat.
C’est la débâcle !!!
Les hommes ivres de violence s’entretuent avant que les survivants de s’éparpillent dans la nature.
Des troupes d’élites sont envoyées pour les ramener. Myno est arrêté alors qu’il tente de franchir la frontière et est ramené dans un train à bestiaux avec les autres cobayes.
Le projet « assassins » est abandonné et classé Secret Défense.

Hors contrôle

Interné à l’hôpital, les souvenirs de Myno sont effacés et il retrouve son identité. Du projet « assassins », il ne gardera que 5 trous dans la tête…
C’est au cours de cette période que Maximilien se souvient avoir fait la connaissance d’Adhémar Collet. Sa convalescence se passe au milieu d’anciens cobayes du projet « assassins » et d’aliénés mentaux dans un asile parisien. Alertés par des risques de fuites dans la presse, les services secrets décident d’effacer toute trace de cet épisode malheureux. Le feu est mis à l’asile. En proie aux flammes, le dos brûlé, Maximilien parvient et s’enfuir et se terre dans les catacombes parisiennes.
Au cours de cette période, Myno reprend le dessus et Paris est en proie à vague d’assassinats tous plus horribles les uns que les autres. Chaque victime retrouvée morte, a systématiquement la nuque brisée.
Une longue traque s’organise pour retrouver le meurtrier. Les forces de police sont nombreuses et sur le qui-vive. Myno est finalement capturé, telle une bête, par une troupe d’hommes à la tête desquels se trouve Adhémar Collet. Les hommes le traquent, l’encerclent pour finalement l’attraper à grand renfort de porte-voix, cordes et chaînes…
La vague d’assassinat prend fin aussi soudainement qu’elle avait commencé.

Nouveau départ

Le Comte GorowskiCette fois-ci, le reconditionnement de Maximilien est individuel. Les lavages de cerveau succèdent aux lavages de cerveau. Il acquière une nouvelle identité: Alexandre Gorowski et évolue sous la surveillance de deux agents : Natalia, qu’il croit être sa sœur et Igor qu’il pense être son majordome.
Il est alors persuadé d'avoir échappé à une attaque en Russie et d'avoir trouvé refuge en France. Comte oisif, il s'adonne à la prestidigitation avec succès, notamment au Limaçon Brun.

Résurgences

C’est au cours d’une expérience avec Elmer Johcqz, qu’une partie du passé de Maximilien ressurgit. Alors que la machine d’Elmer commence à produire des étincelles, le Comte Gorowski est pris de démence. Il se met à hurler et ne répond plus qu’au nom de Myno. Fou de rage, il saute par la fenêtre !

DVH.